top of page

LE SEIGNEUR FIT POUR MOI DES MERVEILLES

« Le Seigneur fit pour moi des merveilles ». Tel est le thème sur lequel nous sommes appelés cette année par les sanctuaires de Lourdes à réfléchir, méditer et prier. Pour ceux d’entre vous qui étaient présents, le Père Nicolas Germain, aumônier des jeunes, a introduit ce thème lors de notre récollection annuelle le 22 octobre dernier. Il a davantage développé les merveilles dont s’est sentie comblée la Vierge Marie. Pour ma part, je porterai plutôt un regard sur les merveilles dont nous pouvons rendre grâce, de telle sorte que nous puissions d’un cœur fervent, dire à notre tour « Magnificat ».


Mais avant cela, je vous livre une recommandation qu’avait faite le pape Paul VI : « Je vous recommande l’émerveillement, l’étonnement, comme si nous découvrions sous chaque chose quelque chose de nouveau…Découvrir et laisser son propre esprit exulter d’émerveillement. »


Cette Parole jubilatoire : « Le Seigneur fit pour moi des merveilles » prononcée par la Vierge Marie nous invite à adopter nous aussi quotidiennement une attitude pleine de reconnaissance. A l’école de Marie, n’avons-nous pas de bonnes raisons de nous émerveiller des merveilles que le Seigneur réalise pour ses créatures et pour nous personnellement ? Et cela en dépit des épreuves, des soucis, des souffrances qui peuvent nous ronger et obscurcir notre regard.


Merveille de nous avoir donné Jésus pour sauver l’humanité du péché ; mais aussi merveille d’avoir épousé la condition humaine, signifiant ainsi toute la grandeur de l’homme.


Merveille de nous avoir donné la vie sur cette terre ; mais aussi merveille de nous faire enfants de Dieu par le Baptême et voués à la vie éternelle.


Merveille de nous avoir créés hommes et femmes, de permettre aux créatures mortelles que nous sommes de transmettre la vie de génération en génération, nous faisant ainsi coopérateurs de sa création ; mais aussi merveille de nos différences qui nous invitent à nous enrichir mutuellement de nos complémentarités.


Merveille pour cette nature foisonnante que notre Créateur a mise à notre disposition pour l’admirer et en jouir ; mais aussi merveille de nous donner les moyens de la faire fructifier, nous assurant de cette manière le pain quotidien.


Merveille de nous avoir donné le jour dans ce beau pays de France, dont la terre a été modelée, ciselée par nos ancêtres ; mais aussi merveille de vivre sur un territoire qui, au cours de son histoire a été maintes fois âprement défendu, et dont le résultat inestimable est celui de la liberté.


Merveille pour tous les cadeaux de la vie auxquels nous ne prêtons pas assez attention et qui pourtant contribuent à notre bonheur ; mais aussi merveille pour notre Dieu miséricordieux de continuer inlassablement à croire en nous malgré nos infidélités, nos fourberies, notre égoïsme, voire nos trahisons.


Marie, alors qu’Elle portait en son sein le Fils de Dieu et, malgré son état, a accouru auprès de sa cousine Elisabeth, enceinte comme Elle. Elle s’est mise à son service quelque trois mois durant pour la soulager. A son exemple, que toutes ces merveilles dont le Seigneur nous gratifie nous donne à nous aussi des ailes pour accourir au chevet de nos chers malades et nous mettre généreusement et fidèlement à leur service.


Alain CHARBONNIER, président de l’Hospitalité

3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

POUR UNE PARCELLE D’HUMANITE

Juillet 2021 Petit retour en arrière. Nous sommes le 8 avril. Le personnel soignant de nos hôpitaux continue de se battre sans relâche et consent à des sacrifices, parfois jusqu’à l’épuisement, pour s

SAVOURER L’INSTANT PRESENT, UNE GRACE DE LOURDES

Lors de notre dernier pèlerinage d’avril à Lourdes, plusieurs hospitaliers sont venus vers moi pour me partager, avec une joie ineffable qui se lisait sur leurs visages, qu’ils vivaient là leur plus b

ECOUTER L’AUTRE, C’EST LE FAIRE EXISTER

Selon Charles JULIET, écrivain français : « Ecouter l’autre, c’est le faire exister ». Cette citation résume à elle seule tout le bienfait d’une écoute bienveillante. Dans les expériences d’échanges a

Comments


bottom of page