Covid 19 : Annulation pèlerinage de Juillet

Chers jeunes,

Les dernières déclarations du président de la République lundi soir sont sans ambiguïté et ne nous laissent aucun espoir de nous rendre à Lourdes début juillet pour notre pèlerinage diocésain. Après l’annulation de notre pèlerinage d’avril, j’ai donc été contraint d’annuler celui de juillet. Comme un grand nombre d’hospitalités diocésaines, 2020 sera une année blanche pour notre Hospitalité. Nous pouvons le regretter et j’imagine combien les malades que nous accompagnons à Lourdes chaque année doivent être déconfits.

C’est pourquoi, mais je sais que vos trois responsables jeunes y veillent, je vous engage, en cette période bien difficile de confinement, de garder plus que jamais le contact avec nos malades en les appelant régulièrement au téléphone. Prendre de leurs nouvelles, se mettre à leur écoute, les distraire, réconforter ceux qui en ont besoin leur mettra à coup sûr un peu de baume au cœur. Privés de nos deux pèlerinages annuels, votre engagement d’hospitaliers n’en sera que plus salutaire. Je laisse à Laura, Audrey et Florent le soin d’organiser cette affaire pour qu’aucun malade ne soit oublié. Et je vous remercie par avance de votre contribution pour ce beau service que vous pouvez rendre à nos chers malades. Les mesures de protection qui leur sont imposées, qui durent depuis plus d’un mois et qui sont appelées à se prolonger, sont véritablement pesantes pour la plupart. Alors prenons soin d’eux.

Depuis hier, nous devrions être à Lourdes. Grâce à la messe quotidienne de 10H00 à la Grotte et au chapelet de 15H30 retransmis par KTO ou TV Lourdes, nous avons le moyen de vivre virtuellement mais non moins spirituellement notre pèlerinage. Un cierge brûle pour notre diocèse, des intentions de prière ont été transmises aux chapelains du sanctuaire pour qu’elles soient lues chaque jour pendant la durée de notre pèlerinage. Ainsi, le vide bien légitime que peut nous procurer notre absence physique à Lourdes peut se métamorphoser et nous donner la sensation salvatrice d’une Hospitalité vivante, soudée dans l’épreuve, priante.

Bien fraternellement.

Alain CHARBONNIER

17 vues

HOSPITALITÉ SAINT-JEAN PAUL II